Photogrammétrie par drone et orthophoto géoréférencée

Pour réaliser une cartographie ou un géoréférencement ou encore une topographie, la photogrammétrie devient indispensable. Grâce aux progrès de la technologie, les professionnels de la photogrammétrie sont en mesure d’utiliser des drones afin de réaliser des orthophoto géoréférencées avec de grandes précisions.

C’est quoi la photogrammétrie par drone

La photogrammétrie est une méthode qui vise à prendre des mesures en se servant d’une parallaxe obtenue entre des photos acquises en fonction de différentes zones de vue. C’est une technique utilisée pour afin de reproduire des reliefs. C’est une technique qui est basée entièrement sur la modélisation implacable de la géométrie des photographies et de leur prise afin de reproduire une copie 3D conforme à la réalité.

La photogrammétrie par drone a pour but de prendre des images aériennes afin de couronner à une reproduction d’un site, d’une région ou d’un objet. Ces images récoltées peuvent être représentées sous forme d’orthophotoplan, de maquette 3D ou encore de plan topographique.

L’usage d’un drone est capital pour les professionnels puisque certaines zones leur sont impraticables ou inaccessibles.

Définition de l’orthophoto géoréférencée

Une orthophoto est un assemblage de photographies aériennes d’une zone, d’un site, etc., qui permet de créer un visuel précis. Ces photos prises sont géoréférencées et obtenues grâce aux drones. Notez que les prises de vues aériennes peuvent être réalisées par les satellites ou autres dispositifs. Mais pour un rendu d’image qualitative, il est important d’utiliser des drones.

Les possibilités d’application de l’orthophoto sont nombreuses. Tout d’abord, il permet de réaliser des photographies utiles aux topographes, mais également aux géomètres. Le but principal de l’orthophotographie est de réaliser un contrôle de chantier. Toutefois, elle est réalisée également dans les zones d’agriculture, de l’aménagement territorial, et de l’urbanisme.

Par ailleurs, l’orthophographie est utile dans le calcul des surfaces, de quantifier avec précision les distances, les angles grâce à un modèle numérique. L’orthophotographie infrarouge permet quant à elle de faire des études thermiques sur différents types de bâtisses.  ( voir les atouts dans divers domaine )

 Quelles sont les étapes de réalisation de l’orthophoto

La réalisation d’une orthophotographie répond à besoin précis et ne s’opère pas sur tous les projets de topographie. Il faut donc une étude approfondie. Dans le cas où la réalisation est possible, vous pouvez passer à la réalisation.

 

leve topo RTK GNSS

L’étape de la captation d’une orthophoto géoréférencée

Pour réaliser la phase de captation, il faut dans un premier temps adresser une demande des autorisations auprès des autorités comme le DGAC, la préfecture avec des drones homologués et assurés. Dans un second temps, vous devez préparer les matériels nécessaires pour la captation. Mais attention, il faut garder le double de chaque matériel en cas de panne. Ensuite, il faut poser les cibles photogrammétriques qui doivent être nécessairement relevées par un géomètre par le biais d’un GPS centimétrique.

Il faut à présent réaliser un plan de vol en considérant la définition de l’orthophoto désirée. Les paramétrages pris en compte sont entre autres la hauteur de vol du drone, le pourcentage de recouvrement horizontal et vertical selon la difficulté de la zone à lever et la focale. Les réglages de l’appareil photo varient de 20 Cm/pixel à une définition centimétrique.

Il faut veiller aux changements de cartes SD à chaque vol et de copier les données enregistrées au cours de l’étape de vol. Pour finir, vous devez vérifier les photos, le nombre et la qualité des images avant de quitter le terrain.

Phase de traitement des données afin d’obtenir une orthophoto géoréférencée

Du moment où vous aviez quitté le terrain, vous devez passer aux traitements. La première étape consiste à trier les images. Par la suite, il faut assembler les images en utilisant des logiciels de triangulation professionnels ayant une licence officielle. En intégrant les cibles photogrammétriques, vous pouvez effectuer le géoréférencement et correction de l’orthophoto. Après cette étape, il faut faire l’exportation des fichiers selon les besoins des clients tout en vérifiant les exports.

À présent, vous pouvez envoyer les fichiers d’orthophotos géoréférencées par le biais d’un serveur sécurisé.

En conclusion, la photogrammétrie par drone et l’orthophoto géoréférencée sont des techniques qui visent à réaliser la topographie, la géoréférencèrent ou la cartographie avec précision, et ceci sous la forme de 3D ou sur une marquette. Pour y arriver, il est capital de suivre certaines étapes capitales que nous avions énumérées.